Quels frais prévoir lorsqu’on cherche sa première location ?

Le moment est venu pour quitter le berceau familial et apprendre à être indépendant ? Sage décision ! À un certain âge, il est préférable de ne plus se dépendre de ses parents. Ainsi, on commence à trouver un logement à louer. Mais cela coûte de l’argent. Hormis le premier mois du loyer, d’autres frais sont également à prévoir.

Le premier mois de loyer à verser à l’avance

Dans la plupart des cas, les propriétaires imposent le versement du premier mois de loyer avant d’occuper la maison. Au moment de la signature du contrat de bail, vous aurez donc à payer une somme équivalente à un mois de loyer. À noter que le paiement n’est pas forcément à régler par prélèvement automatique. Une fois le loyer versé, il y a aussi une provision pour les charges. Il n’est pas toujours évident d’estimer avec précision ces frais, mais le plus souvent, elles représentent environ 20 % du loyer.

Quelles sont les autres charges à envisager ?

En plus du premier mois de loyer, il se peut aussi que votre propriétaire vous demande le dépôt d’une garantie que l’on appelle généralement « caution ». C’est une somme qu’il garde pour couvrir les éventuelles dégradations du logement au moment où vous le quittez. Aussi équivalent à un mois de loyer, son paiement peut s’étaler sur 3 trois mois si vous êtes un bon négociateur. La garantie réglée, il y a l’assurance qui est obligatoire. Elle consiste à couvrir les éventuels sinistres. À cela s’ajoute les honoraires immobiliers si vous choisissez de passer par une agence.

Quelles aides pour sa première location ?

Au vu de tous ses frais, vous faites certainement du souci à propos de votre budget. Aussi, emménager dans un nouveau logement coûte beaucoup plus cher que prévu. Heureusement qu’il existe des aides qui permettent de soutenir les jeunes qui envisagent de louer leur premier appartement. Il s’agit par exemple du cas de l’« APL » ou Aide Personnalisée au logement, le « ALS » ou allocation de Logement Sociale, le « FSL » ou Fonds de Solidarité Logement. Pour bénéficier de ces aides, renseignez-vous d’abord sur votre éligibilité.